Concorzo d’Eleganza & Co.
Evènements

Concorzo d’Eleganza & Co.

Retour au magazine

Alors que nous avons passé un samedi mémorable à l’occasion du Concorso d’Eleganza de la Villa d’Este, le réveil dominical est un peu rude. Cependant, le soleil tape sur la fenêtre, éclairant la chambre d’une jolie lumière ocre. Le lac de Côme n’est pas si loin, et en y pensant fort, l’odeur d’un bon café Italien au bord de l’eau nous fait sauter du lit. Aussitôt debout, les bagages dans le coffre et la capote repliée, nous partons à la recherche de la terrasse parfaite…

Est-ce qu’on n’est pas bien là, pour vous raconter nos aventures entre la Villa Erba et la Villa d’Este ?

Samedi matin, la Villa Erba aurait tout aussi besoin d’un parapluie que nous. C’est humide, mais la fine pluie qui tombe offre un cadre magnifique pour admirer les voitures. Ajoutant une dimension inhabituelle, réhaussant les courbes des voitures garées dans le parc. Il est peu courant de voir une Bugatti EB110 assiégée par des milliers de gouttes roulant sur sa carrosserie parfaitement cirée…

Parmi les beautés exposées, les amis du collectif Hofmeisters, ont apporté une trentaine de BMW Classic à l’occasion du Wheels & Weisswursh. Une sorte d’évènement dans l’évènement, puisque le concept est d’exposer des voitures populaires de la marque à l’hélice, contrastant avec les voitures du concours, tout en ramenant l’ambiance amicale typique de Hofmeisters. C’est ainsi, qu’au bord du lac de Côme, on se retrouve à engloutir une saucisse blanche et un bretzel en discutant de tuning allemand.

Alors que les nuages deviennent de plus en plus noirs, aux détours d’une allée, nous rencontrons Riccardo, President de Totem Automobili, venu avec sa nouvelle création. L’occasion de détailler ce beau restomod électrique sur base d’Alfa Roméo, et d’être surpris par le niveau de finition et la qualité du travail. Le célèbre slogan « Artigiani della qualità » prend ici tout son sens, l’artisanat Italien est d’un autre niveau !

Alors que la pluie s’intensifie, et avant de nager la brasse entre une BMW 507 et une Lamborghini Countach, nous trouvons refuge dans le hall adjacent à la Villa Erba. À notre grande surprise, nous tombons nez à nez avec les Art Cars de BMW Classic, y compris toutes celles engagées en course par Hervé Poulain. Voir ces œuvres d’art en personne est une sacrée expérience, surtout quand elles sont aussi bien mises en valeur. Et, cerise sur le gâteau, un peu « cachée » derrière ces monuments : la Z4 GT3. Présente dans notre atelier en octobre dernier, la revoir en Italie nous a ému.

« L’Elégance n’est pas seulement une question d’apparence, mais une manière d’être, une certaine grâce dans les gestes et une harmonie dans le style. »

Avec l’arrivée des premiers rayons de soleil, nous prenons la décision de nous rendre à la Villa d’Este. Dans une ambiance joviale, accompagné par les amis de Hofmeisters, nous prenons le bateau pour traverser le lac de Côme, émerveillé par les paysages pittoresques et impatient de rejoindre le lieu du concours

À l’arrivée, l’atmosphère avait changé : plus guindé, plus exceptionnel, à la hauteur des voitures exposées. Le cadre de la Villa d’Este, avec ses jardins somptueux et ses vues imprenables sur le lac, ajoute clairement de la magie de l’événement.

C’est en déambulant dans le parc entourant la Villa que nous admirons les voitures, chacune plus élégante que la précédente. Des modèles rares, allant des avant-guerres, comme une Bugatti 35 dans son jus, aux classiques intemporels, Miura, Ferrari 375, McLaren F1, aux concept cars, offrant un spectacle unique. Si les salons nous permettent de voir ces autos, le Concours d’Elégance permet de les sublimer par son cadre.

Et, surtout, de rajouter un peu de dynamisme ! En fin d’après-midi, les voitures défilent devant les juges avant d’être garées à l’abri des regards, prêtes à être admirées une dernière fois le lendemain à la Ville d’Erba. Le moment parfait pour ajouter une bande son à base de V12 et autres moteurs chantant la BO d’un doux moment hors du temps.

Georges Abitbol a dit : « Tu fais un amalgame entre la coquetterie et la classe […] ça fait un peu has been ». Bercés par les mots de l’homme le plus classe du monde depuis notre adolescence, c’est forcément à lui que l’on pense quand on se rend à un Concours d’Elégance. D’ailleurs, parait-il que l’Elégance n’est pas seulement une question d’apparence, mais une manière d’être, une certaine grâce dans les gestes et une harmonie dans le style. Qu’elle se manifeste aussi bien dans les objets que dans la façon de les admirer. C’est donc ça.

Pour conclure cette folle journée, une promenade dans la ville de Côme était idéale. C’était la fête de l’automobile ici : partout où se posent les yeux, de jolies voitures parsemaient les rues. L’animation de la ville, avec ses ruelles pavées et ses places animées, créait une ambiance festive.

Une pizza semblait être la note finale parfaite pour cette aventure italienne. À bord de la BMW 420i cabriolet, gentiment mise à disposition par BMW, nous partons la recherche de la pizzeria idéale pour savourer cette dernière soirée. Rouler dans cette voiture décapotable, avec le vent dans les cheveux et les vues magnifiques, a ajouté une touche de liberté à l’expérience.

Ce week-end au lac de Côme, couronné par le Concours d’Élégance de la Villa d’Este, restera un moment gravé dans nos mémoires. La combinaison de la beauté des lieux, des voitures classiques et de l’ambiance, aussi bien raffinée qu’amicale, ont créé une expérience magique, un véritable hommage à l’élégance sous toutes ses formes. Non, Georges, ce n’est pas has been. Les souvenirs de ces moments, des voitures scintillant sous la pluie aux traversées ensoleillées du lac, nous donne qu’une envie : revenir l’an prochain !

Continuer la lecture